Accueil

Coopérative fermière de la Gaume, Coopérer pour valoriser ! 

Avec pour objectif de valoriser les produits fermiers, la Coopérative fermière de la Gaume – réunissant cinq éleveurs, l’abattoir de Virton et le Parc Naturel de Gaume (Anciennement appelé Cuestas) – s’engage dans la promotion et  l’encadrement des différentes filières.

En effet, la coopérative distribue le bœuf des prairies gaumaises, la viande bovine des cuestas mais aussi des cochons bio, des pommes de terres, du fromage, etc. Tous ces produits de qualité induisent une identité territoriale forte.

DSC_0511

 Historique:

Depuis Mars 2013 :  31 producteurs sont réunis dans l’organisation (viandeux , laitiers, maraîchers, produits artisanaux). L’objectif de la coopérative est de développer un circuit de commercialisation, alternatif à celui de la grande distribution, proposant des produits de la région gaumaise.

Au niveau logistique, la création d’un hall relais, permettant la réception et la distribution des produits est envisagée.

Mars 2013 : Cinq éleveurs, l’asbl Cuestas (ancien nom du Parc Naturel de Gaume), et un boucher décident de mettre en place une structure de commercialisation des produits fermiers du territoire gaumais. Ainsi est née la Coopérative fermière de la Gaume.

2012 : Mise en place de la filière « Viande bovine des Cuestas », issue de génisse limousin bio, élevées à l’herbe, contrairement aux taurillons. Cette filière permet aux éleveurs la commercialisation de leur viande durant toute l’année.

2009 : Quelques éleveurs, consommateurs et naturalistes créent le label « bœuf des prairies gaumaises » dont le cahier des charges répond à leurs attentes. Constitués en asbl Viande Gaume Environnement, ils se portent garants du respect de ce cahier et de la qualité de la filière :

Production d’une viande de saison et de qualité différenciée au goût d’exception, issue de bœufs nourris au foin de la ferme durant l’hiver et pâturant sur des prairies Natura 2000 ou soumises à des mesures agro-environnementales (MAE), respectueuses de l’environnement et favorisant la biodiversité.

2003 : La Gaume étant majoritairement composé d’élevage extensif sur des prairies classées Natura 2000 ; éleveurs, consommateurs et naturalistes discutent d’un modèle d’agriculture durable.